Prayvis est une planète abandonnée de toute personne saine d'esprit. Il y règne un Chaos sans précédent depuis 120 ans
 

Partagez | 
 

 C'est... la... fête ! [PV Fairy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 25/01/2015
Lieu de vie : Une grotte quelque part
Survie : Manger des gens

MessageSujet: C'est... la... fête ! [PV Fairy]   Mar 4 Aoû - 16:57

[Fondamentalement, on vient de .]

Alistair passa tout le trajet accroché à Fairy, ses bras musclés serrés sur le torse plus frêle de son ami. Ça n'avait pas grand chose de sensuel, l'ermite ayant une peur bleue de tomber du véhicule à la moindre secousse. Les machines n'avaient rien d'attrayant, mis à part leur efficacité, peut-être. Mais en tout cas, son opinion était de s'en tenir aussi loin que possible.

Bien sûr, cette option l'obligeait à se coller au dos de l'autre sorcier et donc à ses ailes. Ces dernières résumaient très bien F aux yeux d'Alistair. C'était à la fois le symbole de son incroyable potentiel de sorcier et de sa folie furieuse qui le rendait se repoussant par moment. Mais des deux, il préférait être son ami... Peut-être après tout était-ce son seul ami. Et il lui offrait une nuit en sécurité, dans sa forteresse et avec du sang frais. Sans doute trop de sang frais.

Personne ne les arrête, il se trouvent même des gens pour acclamer le maître des lieux, dès qu'il arrive dans la cour du complexe industriel, vaguement entretenu par les warboys de Fuck Fairy. Pour quelqu'un qui n'arrête pas de tuer ses propres hommes, F dispose d'une armée impressionnante. Alistair se rend bien compte qu'il ne pourrait pas supporter autant de pouvoir. Ne fut-ce que la présence constante de cette petite foule le rendrait sans doute dingue. Toutes ces voix, ces cœurs qui battent.

Des lumières sont allumées, Fairy doit avoir des générateurs opérationnels... Peut-être même que quelqu'un a remis en route la mini centrale de l'usine. Du vrai luxe. Si personne n'ose lancer de regards trop insistants à l'ermite, il choisit quand même de ne pas quitter F d'un pas. Qu'il attire l'attention sur lui, qu'il parle et qu'il les guide dans les couloirs. Alistair se fait petit derrière son ami et avance au même rythme que lui.

Une fois seulement, il baille* derrière son voile de tissu. Ses yeux verts ne cessent de faire des trajets, balayant les alentours, comme à la recherche d'une menace potentielle... Des habitudes de survivant solitaire on la vie dure.


*C'est marrant, j'ai baillé en écrivant ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 31/01/2015
Lieu de vie : Usine désaffectée Lotal
Survie : Chef du Clan

MessageSujet: Re: C'est... la... fête ! [PV Fairy]   Dim 9 Aoû - 16:27

La sensation de ta moto vibrant entre tes cuisses n'aident pas à diminuer ta joie de sentir le corps de ton camarade contre ton corps et ses bras serrés autour de toi. Tu te forces cependant à penser à autre chose, il vaut quand même mieux en garder pour ce soir quand vous serez tous deux dans un cadre plus propice à s'occuper de ton état.

Tu laisses tes hommes s'occuper de ton engin à votre arrivée et entraîne Alistair directement vers tes appartements. Tu ignores tes hommes, quelques uns inquiet de cette présence auprès de toi mais la plupart curieux de comment l'opération 'drogue de cactus' s'est passée. Tu leur fais comprendre par ton regard de ne pas te faire chier et votre trajet est tranquille jusqu'à tes quartiers.

« Désolé pour eux, ils sont un peu trop curieux. J'en buterais sûrement un publiquement demain pour leur rappeler de comment agir en ma présence. Ca doit faire longtemps que ca a pas du être le cas c'est pour ca. »

En parlant, tu te rapproches du petit meuble en fer dans lequel traînent quelques bouteilles de blohol, ton mélange spécial de liqueur et de sang. Tu poses ta veste sur le bar et attrapes la bouteille ainsi que deux gobelets, devenus rouge de sang, qui traînent.

« Tu en veux ? Je suis pas trop sur des proportions par rapport à celles du Maître mais ca se boit sans problèmes. Et il est assez bon il a eu le tempos de vieillir, je l'ai fait après ma première expedition à Lago à mon retour dans le coin. Il y a bien une dizaine d'année je pense... ca fait combien de temps déjà ? »

Tu retournes vers ton invité en servant les verres et t'en verses accidentellemet un peu sur les doigts. Tu leches ces goutes de précieux liquide en souriant à Alistair mais des traces rouges restent présentes sur ton pouce. Tu lui indiques ton lit.

« J'ai pas vraiment de salon donc si tu veux te poser va falloir faire avec le lit. Enfin tu vas pas me faire croire que tu es venu jusqu'ici juste pour papoter. »

Tu lui souris un peu trop et pose les verres sur ta table de chevet avant de te jeter sur le lit et t'étirer dessus, ton excitation toujours présente depuis votre arrivée.

« Putain c'est fatiguant quand meme ces expeditions... Tu aurais pas besoin d'un massage toi après tant de péripéties ? »

Tu lui fais un clin d’œil et continue de t’étirer sur le lit. Plantant ton regard dans le sien tu entreprends d'enlever ton t-shirt.

« Je me mets à l'aise tu permets. Fais pareil si tu as envie, j'ai le sentiment que tu as besoin de te faire plaisir un peu. »

A genoux sur ton lit, torse nu, tu remues légèrement tes ailes pour éviter leur ankylose en souriant à ton hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 25/01/2015
Lieu de vie : Une grotte quelque part
Survie : Manger des gens

MessageSujet: Re: C'est... la... fête ! [PV Fairy]   Mar 11 Aoû - 8:58

Le maître des lieux ne peut s'empêcher d'étaler son pouvoir en mentionnant la mort prochaine de certains de ses hommes... Alistair s'en demande toujours comment F fait pour encore avoir quelqu'un sous ses ordres ? Au rythme auquel il dispose des vies de ses combattants, il ne devrait plus y avoir grand monde pour travailler pour lui. Mais si. Il faut croire que sa réputation attire toujours de nouvelles personnes. A moins qu'il soit moins cruel que ce qu'il prétend. Mais ça, ça paraît peu probable.

- Euh ouais, je veux bien.

Du sang mélangé à l'alcool... Oh oui. Alistair en a, lui aussi. Il n'est pas certain mais une ou deux bouteilles datent l'époque que Fairy évoque. Celle de l'apprentissage et des enfants vivant dans la peur. L'époque où ils avaient un maître qui leur enseignait ce qu'il savait.

Pour ce qui est de la deuxième question, l'ermite ne sait quoi répondre. Les années passent sans qu'il ne compte vraiment les saisons. Avec le temps, il a appris à sentir l'avènement de certaines périodes de l'année, mais sans se soucier de son âge ou du nombre de cycles. Dix ans c'est ce qu'il faut à un enfant pour devenir vaguement autonome et, parfois, tenir fermement une arme dans ses deux petites mains. Il y a des chances que ça soit donc juste comme estimation. Peut-être plus ? Alistair avait longtemps été le frère aîné qui n'a pas tracé son propre chemin et qui vivait toujours chez les parents... Il était donc déjà un homme quand F quitta la grotte pour aller forger son destin de seigneur de guerre.

- Ouais, quelque chose comme ça... Un peu plus, peut-être ?

Le liquide coulant du goulot attire automatiquement le regard d'Alistair qui ne s'inquiète plus du temps qui s'était écoulé depuis. Du sang. Du sang bien conservé par l'alcool. Son goût, délicieusement altéré, sa puissance à peine moindre que celle qu'on puiserait dans une gorge encore vivante. Impossible de ne pas y penser. Et F qui en boit en premier... Non, il ne boit pas. Il lèche les gouttes à même ses doigts, toujours prêt à se rendre plus désirable... Ils savent tous les deux comment ça finira et Alistair ne compte pas s'en plaindre. Passer du temps avec l'une des rares personnes avec laquelle il ne faut pas être trop prudent et qui en plus est capable de le comprendre, c'est une bonne chose. Le sang et le sexe ne peuvent que rendre les choses plus agréables.

- Pourquoi pas ? Un massage, ça parait intéressant comme proposition. Mais tu commences avec tes mains et tu gardes ton couteau pour plus tard, ok ?

Alistair sourit un peu. Le couteau viendra sans doute lorsque aucun des deux n'aura l'envie de se contrôler. Pour le moment, l'homme devant lui se met à l'aise, ressemblant davantage à un démon qu'à un humain... Un incube sorti droit des légendes dont Alistair avait un jour entendu parler. Et les dieux, si toute fois ils existent, savaient que Fairy était un démon. Mais ça ne changeait rien au fait qu'il avait raison. Lentement, pour ne rien abîmer de son attirail, l'ermite entreprit d'enlever son accoutrement. Il déroula d'abord le tissu protégeant sa tête et enleva le reste d'un casque de chantier qui en renforçait la protection. Ses yeux verts reflétèrent mieux la lumière et semblèrent briller. Ses cheveux noirs étaient dans le désordre le plus total et encore collants de transpiration.

Il déposa son couvre-chef avec son sac et prit l'un des gobelets sur la table. Après en avoir vidé la moitié, il se sentit mieux. Son corps retrouva une partie de l'énergie perdue. Bien sûr, l'alcool agressa son ventre, vide de nourriture ordinaire, et commença à se propager dans son sang. Mais il ne s'en préoccupa pas pour le moment. Avec soin, pour ne rien perdre de ses affaires, il enleva toutes les couches protégeant son torse. Ce qui lui servait de manteau, le gilet pare-balles, la chemise et tout le tissu dans lequel il était enroulé et qui cachait ses couteaux et d'autres petites affaires. Enfin, il découvrit le haut de son corps tout en muscles nés de l'exercice intensif que représentait la survie solitaire sur Prayvis et les nombreux voyages qu'il entreprenait dans les terres sauvages.

Alistair ne gardait donc que ses bottes, son pantalon sans les protections et un couteau à sa ceinture. Il avait le sentiment qu'il allait servir. Pour une fois, pas pour sa défense, mais bien pour le plaisir. D'après ses souvenirs, ils risquaient fort de faire couler le sang de l'autre en pleine action. Et il n'y avait pas de doutes que Fairy était également armé, de son côté.

- C'est vrai que c'est mieux. En général, j'me désape uniquement chez moi. Quand j'dors à l'extérieur, j'préfère pas.

Quand on a pas de gardes du corps, il vaut mieux être toujours prêt à se sauver. Alistair s'installa, son verre à la main, devant F. Il y avait sans doute plus de place dans le dos de la Fée, mais l'ermite refusait de se rapprocher autant de ses ailes. En plus, n'avait-il pas été question d'un massage ?

- Alors ? Tu me masses ?

Il avait envie d'ajouter "gamin" à la fin... Mais ils étaient tous les deux trop vieux pour ça et puis... Le gamin était plus que probablement plus fort que lui. L'aîné se contenta donc de sourire et de tirer ses omoplates en arrière pour forcer un peu ses épaules à se détendre. Tout un programme pour quelqu'un qui est constamment aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 31/01/2015
Lieu de vie : Usine désaffectée Lotal
Survie : Chef du Clan

MessageSujet: Re: C'est... la... fête ! [PV Fairy]   Ven 14 Aoû - 23:25

Tu regardes Alistair se déshabiller. Beaucoup trop lentement à ton goût mais on va pas brusquer un papy. Tu te consoles en regardant la chair qui se dénude et les muscles qui apparaissent, laissant ta main errer sur ton torse à la vue de ce spectacle. Bien conservé pépé Staistair. Profitant qu'il s'asseoit sur le lit tu te relèves et te rapproches de ton ancien mentor.

- Alors ? Tu me masses ?

Tu t'immobilises. Il y a vraiment cru à l'argument du massage ? Putain t'es dans la merde là. Ta dernière expérience de massage devait se résumer aux caresses de ta mère sur les boules de ton père avant qu'il gicle. Tu vas devoir trouver une solution rapidement là.

Tu poses tes mains sur ses épaules et enfonce tes pouces dans la chair. Un peu trop sûrement mais faut quand même que tu te fasses plaisir aussi. Tu essaies pendant 5 secondes avant de laisser tomber.

« Et si on passait a quelque chose de plus intéressant. »

Sans lui laisser le temps de répondre tu te décales et l'étales violemment en arrière sur le lit. De là tu te mets à califourchon face à lui et lui roule une pelle en plantant tes ongles dans son crane. Vos langues se mêlent et se démêlent, vos lèvres sont mordus et saignées et tu attaques même son menton, laissant la marque de tes dents sur les bords de sa mâchoire.

Tu relèves en l'immobilisant avec une main pendant que tu attrapes un verre de l'autre. Tu avales le liquide ferreux d'un trait, un filet de brohol s'étirant lentement de la commissure de tes lèvres le long de ton cou. Tu remplis le verre et t'essuie la bouche avant de reporter la coupe à tes lèvres. Tu n'avales pas le liquide cette fois, tu en garde une gorgée en bouche et relèves Alistair vers toi. Tu lui roules une autre pelle, le liquide se mêlant cette fois ci à la salive. L'alcool venant s'immiscer dans les plaies déjà présentes et nouvellement formées. Douce brûlure.

Tu commences à faire de légers mouvements de bassin sur sa queue en le fixant du regard, l'alcool finissant d’être consommé. Tu lèches les traînées qui se sont formées le long de son torse, t’intéressant particulièrement à une longeant son téton. Profitant de la quantité de sang ingérée, tu allonges brièvement tes canines et mords le pectoral de ton amant. Son changement de respiration vient compléter ton érection et tu en profites pour ouvrir ton pantalon. Le sang s'écoulant vient t'emplir la bouche de cette saveur particulère typique des modeleurs. Tu restes ainsi à lui teter le pectoral pendant une dizaine de secondes, savourant chaque nouvelle coulée de sang que ses battements accelérées menaient. Enfin tu te releves vers ton mentor.

« Alors Alistou, t'en penses quoi ? Va peut être falloir se bouger maintenant ! Tu aurais bien encore quelques trucs à m'apprendre. »

Sourire ensanglanté et le regard fou, tu es bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 25/01/2015
Lieu de vie : Une grotte quelque part
Survie : Manger des gens

MessageSujet: Re: C'est... la... fête ! [PV Fairy]   Sam 15 Aoû - 11:44

Les pouces de F s'enfoncent dans la peau et les muscles tendus d'Alistair. L'ermite apprécie la chose plus qu'il ne pourrait le croire. Son corps, toujours tendu et prêt à bondir pour sauver sa peau, n'a que de rares opportunités de se détendre... Mais il n'y a pas de quoi s'étaler sur la question. Le massage s'achève aussi vite qu'il a commencé. Tant pis... Peut-être trouvera-t-il quelqu'un pour le faire à LAGO ? Il y avait une femme qui savait masser, d'après ses souvenirs.

Bref. Les choses accélèrent étrangement. La soif de sang des deux protagonistes se mêle aux baisers. Après que la Fée ait fait saigner les lèvres de son compagnon, Alistair a décidé de lui rendre coup de dents pour coup de dents. Les deux bouches en sang continuèrent leurs échange jusqu'à ce que le maître des lieu de s'empare de son gobelet et de sa bouteille.

Alistair ignore les picotements. Le sang de Fairy a bon goût, plein de puissance. Probablement deux fois plus que le sien... Pas étonnant qu'il puisse maintenir tous ces hommes sous son contrôle. A lui tout seul, il était une petite armée. A l'échelle de Prayvis, au moins.

D'une main, il s'empare de la bouteille et boit un coup au goulot. L'alcool brouille lentement ses pensées. Le regain d'énergie s'accompagne de cette délicieuse détente des sens que l'on peut rarement s'offrir lorsqu'on vit seul et qu'on a constamment peur de quelqu'un.

La vision du sourire du psychopathe est le genre de choses qui hantent des cauchemars des gens. Cela étant dit, Alistair ne partageait pas la foi populaire qui parlait des démons. Il avait vu la plupart des choses étranges qu'il y avait à voir en termes de surnaturel. Et il savait exactement ce qu'était Fairy. Un sorcier terriblement sexy avec sa bouche pleine de sang. L'ermite n'hésita pas à l'attirer à lui et à l'embrasser buvant son sang. Ses yeux verts s'élargirent de plaisir.

- J'crois que toi, t'aurais plus à m'apprendre là. J'suis sûr que tu t'es entraîné à mort depuis le temps.

F parlait probablement de sexe. Alistair de magie. Les deux n'étaient pas incompatibles. Il y a eu un sifflement de lame et l'aîné passa de la position en-dessous à celle au-dessus en un mouvement. La Fée étant plus légère et consentante, elle se laissa renverser. Une légère entaille traversait maintenant son torse fin. Le modeleur lécha le couteau avant d'en appuyer la pointe sur l'épaule de Fairy et se pencha pour goûter au sang s'écoulant de la nouvelle blessure. Il la referma en faisait glisser sa langue dessus.

Il se redressa et s'écarta légèrement, faisant tourner son couteau entre ses doigts.

- Le premier qui s'prend trois coups a perdu ?

Alistair descend du lit, prêt à ce petit jeu de modeleurs.

- Ah et on triche pas, hein.

Il ne faudrait pas que quelqu'un commence à se soigner pour faire semblant de ne pas avoir été blessé. Déjà que F est plus rapide et moins imposant... Enfin, ça devrait titiller sa soif de violence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: C'est... la... fête ! [PV Fairy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est... la... fête ! [PV Fairy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Fiche] Fairy Tail
» Natsu (Fairy Tail)
» FAIRY TAILS (Hasbro) 1987
» Fairy Tail
» Fairy Tail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prayvis :: Prayvis [RP] :: Usine Lotal-