Prayvis est une planète abandonnée de toute personne saine d'esprit. Il y règne un Chaos sans précédent depuis 120 ans
 

Partagez | 
 

 See you space cowboy. [Hello Bavaria ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 07/08/2015

MessageSujet: See you space cowboy. [Hello Bavaria ♥]   Sam 8 Aoû - 0:24

Des heures. Des heures qu'elle est perdue dans le sable, le fusil cognant et brûlant dans son dos, avec les quelques rares balles dans une sacoche accrochée au niveau du bassin.  C'est des vraies celles-ci, pas de celle qui endorment juste, non non, de celles qui blesse ou tue. Pour une fois, elle remercie intérieurement le gars qui a décrété qu'il en fallait à chacun d'entre eux. Elle a pas vraiment compris elle en est venue à débouler dans le désert, sans eau ni nourriture, avec pour seule compagnie le sable... Il lui faut un endroit, duquel elle puisse envoyer un signal, mais pour le moment, ça capte que dalle, sur cette planète de merde.

Et elle déambule, a terriblement chaud, dans son corset trop serré. Mais hors de question de l'enlever. Quitte à crever, autant mourir avec prestance. Pour l'honneur, on repassera. Mais pour elle, c'est tout comme. Combien de personnes auraient défait le corsage pour respirer en paix, pour éloigner le cuir de la chair ? Beaucoup trop à son goût. Et son goût, c'est de laisser là où il est. Elle mourra les seins fièrement maintenus. Ce n'est pas parce qu'on est au seuil de la mort qu'on doit se laisser aller, bon sang. Il ne manquerait plus que ça, vraiment !

En parlant de seuil, elle en aperçoit un au loin... Elle sait pas trop si elle hallucine ou pas, mais elle a l'impression de voir du bâtiment désinfecté, dans l'horizon. En tout cas, y a un grand truc gris, ça fait un peu tâche, dans tout ces tons orangeâtre. Façon, ça paye pas de mine d'y aller, autant se bouger la poitrine jusqu'à cette drôle de forme. Puis qui sait, il y aura peut-être un signal, là bas ? En plus, il doit pas y avoir de créatures plus grosses qu'un tank capable de piétiner un véhicule et ses passager là-dedans ? Au moins, ils avaient pas eu le temps de souffrir. Et les autres qui n'étaient pas monté encore, elle ne peut pas vraiment savoir, puisqu'elle avait courue avant de mourir embrocher à son tour. Elle se serait crue dans l'ère du Jurassique, presque.

Etna finit de s'approcher, et le mirage n'a pas disparu. Le souffle court par l'effort, la face un peu rougie par le soleil, elle est bien heureuse de pouvoir se mettre à l'abri de ce dernier. Ça fait pas apparaître de l'eau comme par magie, mais au moins, ça évite d'y penser un peu, malgré la gorge sèche. Le bruit des bottes contre le sol est un doux son rassurant, celui qui sonne un peu comme un air de civilisation. Certes, elle est abandonnée depuis un moment, par ici, elle se rassure comme elle peux. Mais rapidement, elle en entend un autre.

Ni une ni deux, elle attrape son arme et y rentre rapidement des balles. Il faudrait pas mourir sans s'être battue. Et autant aller affronter la source de bruit directement... L'arme au poing, semblant prête à bondir en arrière, elle explore, essaye de se faire discrète en marchant doucement. Puis elle y arrive, enfin, et la voit, la drôle de bête. Etna arrive pas à déterminer si ça peut parler où si ça va se jeter sur elle pour tenter de la dévorer... Mais il pourrait lui être utile, s'il s'avère à moitié humain. Elle pointe son arme, et pose la question conne que tout le monde pose.

« - Ami, ou ennemi ? Réfléchis bien à la question... »

Les iris rouges sont plantés sur la... Chose. Réellement, elle ne s'y fait pas, à ces hybrides là.


Dernière édition par Etna Lloyd le Sam 8 Aoû - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 09/02/2015
Lieu de vie : Koenigsbier, le joyau de Prayvis.

MessageSujet: Re: See you space cowboy. [Hello Bavaria ♥]   Sam 8 Aoû - 15:18

Je creuse le sable délicatement pour dégager un antique mini-frigo. Bien sûr, il ne marche plus, mais je voudrais récupérer les pièces. Reste à savoir si le camion a assez de place pour ranger toutes nos trouvailles. J'vais attendre le reste de l'équipe de récup' avant de charger le bazar. 
Une silhouette, au loin. J'arrête de creuser. Elle s'est approché drôlement près avant que je la vois venir, ça me rend méfiant. Néanmoins, si elle voulait me tuer ça serait fait depuis longtemps. Avant de discerner le visage ou le reste, j'ai bien remarqué ce qui ressemble à de l'armement de bonne qualité. Comme je suis quand même de la vieille école, je me détends lorsque je m'aperçois que l'inconnu est une femme seule. 

Elle a les lèvres sèches, la peau rougie de quelqu'un qui a vraiment besoin de flotte. Bon. C'est pas pour ça qu'elle baisse sa garde vu que dès qu'elle est à portée de voix, elle me demande si je compte la tuer ou pas. Moi je suis bêtement planté là avec du sable plein les griffes, le flingue encore accroché au flanc. Je sors quand même la réponse rituelle :

- Nan, j'ai pas de raison d'être agressif pour l'instant. Mais on était là les premiers.

Avant que j'ai eu le temps de rouvrir la bouche pour lui proposer d'échanger quelque chose contre de l'eau - elle semble posséder des munitions - un jeune mutant se précipite à coté de moi. Il est grand, il est costaud, il a la petite vingtaine, une crête écailleuse très colorée sur le sommet du crâne, et il entend à ce que la jeune dame toute seule ne m'embête pas. C'est à peine si il interpose pas son corps entre elle est moi. C'est mignon qu'il soit aussi protecteur, mais assez humiliant en même temps. Il se rend pas compte qu'il me met déjà dans la tombe en faisant des trucs comme ça.

- Toi, tu menaces pas Bavaria !

- Mais laisse enfin, puis regarde ses yeux, c'est une des nôtres.

- Moi j'trouve pas.

- Mais si. Puis elle a besoin d'eau, elle va pas nous agresser. Hein madame, ça te dirait de l'eau contre des munitions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 07/08/2015

MessageSujet: Re: See you space cowboy. [Hello Bavaria ♥]   Sam 8 Aoû - 22:32

Elle hausse un sourcil, quand il évoque le fait d'avoir été là les premiers... Elle allait baisser son arme quand un nouvel adversaire rentre dans la lice... Aie, manquait plus que ça, ils sont plusieurs donc. Elle remonte l'arme, continue à garder en joue le second mutant... Mais elle apprend le nom du premier donc... Bavaria. Un pseudonyme peut-être, mais elle le garde dans un coin de sa tête tout de même... Puis ça parle qu'elle est des leurs... Hein ? Les yeux se plissent un peu plus, avant de comprendre... Oh, les yeux. Bien sûr, c'est vrai que ça a pas l'air d'être trop la norme, ici. Mais pour le coup, ça l'arrange. C'est pas si mal d'être la seule du laboratoire à avoir les yeux ainsi.

« - Mais si. Puis elle a besoin d'eau, elle va pas nous agresser. Hein madame, ça te dirait de l'eau contre des munitions ? »

Elle baisse enfin son arme en hochant la tête. Le deal lui va très bien... À moins que...

« - Tant qu'on m'en laisse une dans le fusil. Si jamais, m'évitera de crever de déshydratation plus tard. Par contre, je fais le deal qu'avec toi, Bavaria. Ton chien de garde reste loin de moi. »

Elle est méfiante, contourne le crêteux pour se positionner près du plus vieux. Elle ouvre sa sacoche pour donner des balles et attrape vite la gourde d'eau qu'on lui tend. Elle essaye de boire le plus doucement tranquille, pour ne pas s'étouffer. Une Lady évite de tousser parce qu'elle n'a pas su se tenir. Elle peut te nouveau regarder les deux avant de soupirer, trop heureuse d'avoir pu boire, tout de même.

« - Merci. Cacher son mépris est un jeu d'enfant. Des années à jouer la comédie ne s'est jamais révélé aussi utile qu'ici. Contente d'être tombé sur vous... Même si elle n'aime pas le regard qu'à le crêteux sur elle. Les méfiants sont les plus longs à duper. Elle réfléchit un peu, puis trouve une nouvelle phase d'approche. Si vous voulez d'autres munitions, je peux vous dire qu'il y en a d'autres pas si loin... Je viens d'un village qui a été attaqué par ses enfoirés de la forteresse... On a été quelque uns capturés... Elle prend une mine grave, serre les poings. Mais une bête a attaqué les véhicules, j'ai pu récupérer le fusil et les munitions avant de me barrer. Je suppose que le reste est sur place encore. »

Elle remet le fusil dans le dos, et félicite presque de ne pas porter l'uniforme comme tout le monde. Il y aurait eu un corset, encore, pourquoi pas... Mais non, alors, elle garde ses tenues bien à elle. Et intérieurement, ça l'a fait sourire de parler ainsi de sa propre équipe. Bien que ce ne soit pas très gentil puisqu'ils sont tous morts. Fallait pas venir. Bah, ça ne peut pas leur faire de mal. Puis, ça l'aide à se sentir vaguement à l'aise parmi les deux mutants. Surtout si l'un pense qu'elle est l'un des leurs, elle lui dira pas le contraire. Merci les yeux noir et rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 09/02/2015
Lieu de vie : Koenigsbier, le joyau de Prayvis.

MessageSujet: Re: See you space cowboy. [Hello Bavaria ♥]   Mar 11 Aoû - 16:35

Mon jeune collègue ramasse vite les munitions, si jamais la femme seule et déshydratée nous attaquait sauvagement après avoir eu son eau. Je trouve sa prudence excessive. On est entre nous non ? On va pas se fatiguer à s'attaquer les uns les autres alors qu'il y a assez d'humains à nous détester. Je le regarde faire en oscillant lentement de la queue, détendu. D'un autre coté, c'est jamais mal pour le business qu'il y en ait un qui soit méfiant et au taquet. C'est certes une mutante, mais elle a l'air de savoir se débrouiller toute seule comme une grande fille, puisque je ne l'ai jamais vu - une fille avec autant de puberté, je l'aurais retenue, crois moi. Si moi j'ai le scrupule moral de pas emmerder mes congénères, c'est peut être pas son cas. Son histoire de village me fait tiquer, d'ailleurs :

- Il y a un autre groupe de mutant dans la région ?!

"La région" c'est cet immense territoire que j'arpente toute l'année. J'en connais les montagnes, les villages, les oasis, les ruines. Peut être qu'elle vivait au milieu des humains, ça peut très bien arriver. Ca m'est arrive à moi. Mais j'aimerais bien qu'un groupe comme le notre vive quelque part dans le coin. Néanmoins... même si il existait, d'après les dires de la fille, c'est plus le cas. Les salauds de la forteresse.

- Enfin, non... désolé pour ton village. Ces enculés d'étrangers foutent la merde par chez nous aussi. Ils ont...

- Ouais ! Ils ont pris Grand Dam, Tag l'Enflure, Marie-Cécile, les jumeaux Michou, la...

- Nan parle pas de ça, c'est le bad. Mais ouais, on sait pas pourquoi ils font ça. Ils viennent, ils prennent des gens, et on les revoit jamais. Le problème c'est que c'est les costauds bien portants partis chercher de la bouffe qu'ils prennent. Et pas qu'un ou deux. Pourquoi ils font ça ? Ca a pas de sens. Au moins tu leur a échappé, toi.

Je secoue la tête. Au final je pars dans le même délire déprimant que Lorazépam - mon jeune collègue, "Lora" pour les intimes. Dans le temps, quand j'étais un jeune fou furieux, je m'attachais pas autant aux gens. Maintenant ça me fait mal au cul de voir le groupe amputé d'une vingtaine de personnes, comme ça, sans raison. J'aime le cocon rassurant qu'est Koenigs, j'y passe une vieillesse agréable. Je veux pas que ça change, j'ai plus l'énergie de construire ailleurs. Mais faut pas penser à ça.

- Heureusement, ces cons là ont pas tiqué que la couleur de leur uniforme attire les lézard-ours ! Je glousse comme un vieillard flippant. Ou c'est les matières qu'ils utilisent pour leur matériel, je sais pas trop, c'est de la technologie que je pige pas. Mais si on allait voir leurs restes, histoire d'étudier un peu le truc ?

- Nan faut pas ! La crête de Lora exsude un peu de poison, signe de nervosité. Même morts ils savent foutre la merde, je suis sûr !

Je hausse les épaules. Peut être que la fille acceptera de nous conduire là bas ? Moi je veux bien récupérer des munitions et de l'équipement d'étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 07/08/2015

MessageSujet: Re: See you space cowboy. [Hello Bavaria ♥]   Mar 11 Aoû - 18:12

Le fameux Bavaria qui s'excite quand elle parle de village... Elle a failli tout faire capoter, mais heureusement qu'il pense qu'il n'y en a plus, désormais... Bravo Etna, devenue officiellement une sans abri pour ces types-là. Puis elle écoute ce qu'ils peuvent dire, méfiante, les bras croisés sous la poitrine. Ne pas avoir l'air d'être menaçante quand ils sont plusieurs, c'est le mieux à faire pour le coup. Elle hoche la tête, avec cette petite moue triste, comme si ce qu'ils lui disaient évoqué en elle le moindre souvenir. Elle se demande vaguement ce qu'ils ont pu en faire, au laboratoire.

« -Pourquoi ils font ça ? Ça a pas de sens. Au moins tu leur a échappé, toi.

- Oui, même si je sais pas si finir seule dans le désert était une meilleure option. »

Dans ce cadre-là, bien sûr. Elle était bien contente d'avoir réchappé à... À quoi, en fait ? Se posant la question, elle se remémore la scène... Non, vraiment, aucune idée de ce que ça pouvait êt... Oh, voilà que le mutant répond à ses interrogations mentales. Elle ricane rapidement avec lui, en souriant bizarrement... Des lézard-ours... ? Mais qu'elle drôle d'invention que voilà. Il n'avait jamais dû voir de lézard ou d'ours séparément. Mais soit, s'il voulait appeler ça comme ça... Puis viens la proposition la plus intéressante du lot, repartir étudier tout cela... Devoir cacher son plaisir dans un tel moment... Ah, monde cruel.
Mais comme toujours, le crêteux ramène sa fraise. C'est qu'il est presque exaspérant, le garçon. Enfin, elle sait pas vraiment si elle peut l'appeler ainsi. La chose serait mieux défini. La chose, la bête et la belle. Voilà, ça semble pas mal comme tableau à cet instant. Dommage que la chose soit si méfiante... Elle hausse les épaules à son tour.

« - Je peux vous guider à peu près dans la bonne direction... Mais... Après ? Vous comptez me laisser sur place, près des cadavres de mes amis ou... Parce que j'aimerais bien ne pas devoir remarcher en plein cagnard... 'Comprenez l'idée ? Elle fait mine de reculer un peu, pas rassurée. Je préfère encore mourir ici... Elle désigne du pouce le fusil dans son dos. D'où la balle restante, en fait. »

Elle avait noté bien des points, et ici, beaucoup ressemblent à un douloureux et lent suicide. Si elle ne pouvait atteindre une ville ou un village, il faudra se rendre à l'évidence : tirer est la meilleure des options. Tant qu'elle meurt avec son corset, tout va bien.

« - Je ne sais pas s'il y a un village quelque part, au pire. Avec les lunettes, je peux passer pour une humaine en restant éloignée. »

Pour illustrer ses propos, elle pose les fameuses lunettes sur son nez, leur cachant les iris rouges. Puis, elle les laisse retomber, attendant un verdict sur sa propre condition. Ami ou ennemi, elle allait avoir sa réponse que maintenant, désormais. Le doute est bien là, car elle n'a jamais été très douée pour se faire des amis... Le contraire, par contre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 09/02/2015
Lieu de vie : Koenigsbier, le joyau de Prayvis.

MessageSujet: Re: See you space cowboy. [Hello Bavaria ♥]   Ven 21 Aoû - 19:49

Elle a l'air vraiment emmerdée, elle pense qu'on va l'abandonner au milieu de rien après qu'elle nous ait indiqué le chemin jusqu'aux restes de l'attaque. Ca serait assez logique qu'on fasse ça en fait, ne pas s'encombrer d'un poids mort. Mais elle a l'air de savoir se dépatouiller d'une arme, et on a perdu grave du monde à Koenigs, pourquoi on laisserait un membre potentiellement intéressant mourir seul dans le désert ? ... je tiens à ajouter qu'on a pas des caisses de nanas baisables non plus, mais ça c'est une autre histoire. 
Pour m'être déjà retrouvé grave dans la merde à errer dans le désert en buvant ma propre pisse, je comprends ses réticences. Je suivrais pas des vieux connards en train de déterrer un mini-frigo en ruine non plus. Devant l'embuscade de mes propres souvenirs, ma queue vient se ramener contre ma poitrine - trouve un humain capable de faire ça - et je passe mes doigts dans la fourrure rêche comme si il s'agissait d'un petit animal mignon. Un tic nerveux à la con. J'note qu'il y a de plus en plus de blancs, ça se voit bien parce qu'hélas je suis à poils longs.

[Je finis plus tard, mon collègue veut l'ordi genre MAINTENANT.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: See you space cowboy. [Hello Bavaria ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

See you space cowboy. [Hello Bavaria ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nabcast musique : SpaceCowboy
» SQUATS - Space Dwarves
» Space Nova [Jeu par navigateur]
» [Space Marine] Sons of Hammer, 2'000 pts pour tournois
» [conversion] space marine du chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prayvis :: Prayvis [RP] :: Ruines-