Prayvis est une planète abandonnée de toute personne saine d'esprit. Il y règne un Chaos sans précédent depuis 120 ans
 

Partagez | 
 

 Karl Hörn - Directeur de Baïer Prayvis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/07/2015

MessageSujet: Karl Hörn - Directeur de Baïer Prayvis   Jeu 30 Juil - 18:36

Nom :

Hörn

Prénom :

Karl

Surnom :

Ça dépend de vous, mais c'est généralement insultant.

Âge :

78 ans mais l'apparence de 35 à force de traitements

Origine :

Baïer

Raison de votre présence :

Pour la Science et les Profits !

Orientation sexuelle :

Everyone !

Mentor(s) :

Diplômé de l'Académie des Sciences Organiques d'Aldebaran, il a été approché par Baïer en dernière année de son doctorat. Depuis, ses supérieurs successifs l'ont aidé à développer son potentiel.
Il se souviendra toujours du professeur Ulsperger, son maître de stage et premier contact au sein de Baïer.





Physique :

 Karl est généralement considéré comme un bel homme. Pas étonnant puisque la chirurgie plastique de pointe et les traitements rajeunissants font partie de ses avantages en nature depuis plusieurs dizaines d'années déjà. Comme il vient d'une famille fortunée, il a toujours attaché beaucoup d'importance à l'afficher au moyen de ses vêtements, parfois mal assortis mais toujours d'une qualité irréprochable.

Lorsqu'il arpente les salles de production et les laboratoires placés sous sa supervision, il porte généralement une combinaison de protection réglementaire et noire qui recouvre tout son corps.
Dans d'autres circonstances, vous verrez sa peau cuivrée, ses cheveux autrefois noirs mais désormais blonds et ses yeux verts. Il arrive que des cicatrices fassent leur apparition sur son visage mais alors on s'empresse de lui administrer le traitement approprié.


Ces dernières années :

 Karl considère que son histoire est celle de la compagnie, même si Baïer fut fondé bien avant sa naissance et lui survivra sans aucun doute.
Il est cependant indubitable que c'est au sein des laboratoires pharmaceutiques qu'il est devenu celui qu'il est aujourd'hui.

Après une jeunesse vécue sans accrocs et dans l’opulence, il n'avait étrangement pas trouvé difficile de donner de sa personne lorsqu'il avait été question de se mettre au travail. Karl avait bien entendu longuement étudié et s'était trouvé aspiré par plusieurs hobbys mais on s'attendait à ce que cet enfant de parents fortunés dédaigne le travail et préfère s'adonner aux plaisirs de la vie.
En réalité, tout ce qu'il avait fait dans sa vie, il l'avait fait à fond. Lorsqu'il détournait l'argent de ses parents, dans les moments difficiles de son adolescence, il ne se contentait que de sommes très importantes qu'il dépensait ensuite à des débauches difficiles à décrire. A l'époque, il entretenait des relations intimes avec pas moins de cinq personnes en même temps et avait brièvement fait partie d'un gang. Dans les moments libres de sa jeunesse, il lisait et collectionnait des modèles réduits des divers systèmes solaires connus de l'Humanité.

Cette dernière passion l'avait occupé pendant deux années. Karl aurait probablement rassemblé toutes mes miniatures existantes si le temps des études n'était pas venu. Son choix avait été une surprise. Là, où ses parents le voyaient dans la finance galactique ou dans la logistique, il s'était détourné des activités familiales et consacré sa vie à approfondir les mystères de la Science. Le jour où il entra à l'Académie, il coupa les ponts avec toutes ses connaissances et abandonna tout ce qui constituait son temps libre. Ses échanges avec sa famille restaient à la fois rares et polies mais ne se limitaient qu'au minimum. Tout le reste de sa vie fut sacrifié sur l'autel de l'apprentissage.

Au terme de huit ans d'un travail acharné et en possession d'un diplôme le plaçant réellement au-dessus du lot, il trouva son premier emploi au sein de la division Aldebaran de Baïer. Travailleur créatif et consciencieux, puis superviseur méticuleux et aveuglément dogmatique, Karl plongea corps et âme dans les eaux profondes du travail de laboratoire. On l'admirait, on le craignait. On le félicitait et on le réprimandait tour à tour. Sa carrière suivait un chemin assez ordinaire, compte tenue de ses origines et de son éducation. Peu à peu, il se fit un nom et accumula quelques prix et distinctions, non seulement en interne mais aussi à l'intergalactique. Aux côtés des plus grands esprits de l'Entreprise, il avait travaillé sur le développement de vaccins et de traitements pour des maladies encore indomptées, brièvement le contrôle mental et des cosmétiques. Sans être une sommité, il était certainement devenu un bon élément.

Si bon qu'on avait fini par lui confier une petite installation, bâtie sur une lune perdue dans l'espace, à l'abri des regards et on l'en laissa maître. Comme beaucoup de gens isolés du reste du monde et surtout de sa hiérarchie, Karl avait progressivement perdu le sens des mesures et de la réalité. Se considérant, au fil de la décennie passée sur la lune en question, comme son souverain incontestable, il en profita pour réaliser des expériences sur des humains, ses subalternes en l'occurrence, sans se préoccuper des conséquences légales. Et, comme d'autres avant lui, il se découvrit une obsession pour son propre vieillissement.

Après dix années et le quadruple de victimes, des décisions disciplinaires avaient été prises. Leur application se passa cependant sous la couverture d'une promotion. En effet, Karl se vit confié une nouvelle équipe, beaucoup plus nombreuse et mieux équipée. On l'envoya sur Prayvis pour qu'il y supervise la fabrication de produits dangereux, servant à d'autres laboratoires de Baïer. De même, il fut informé que la population locale n'avait aucun droit de se rebeller contre ses recherches personnelles.
Comme tous les dirigeants locaux avant lui, il sauta sur l'occasion, se réjouissant qu'on lui confie une mission aussi importante et autant de responsabilités. Comme tous les autres, il était inconscient du danger que représentait Prayvis et fit de son mieux pour se faire largement détester à des centaines de kilomètres autour de sa forteresse.

Son seul intérêt, mis à part les résultats économiques de Baïer Prayvis, sont les modeleurs, adeptes de la magie locale. Leurs pouvoirs ne cessent de l'intriguer et il n'hésite pas à récompenser quiconque lui en ramène un.



Talents :

Scientifique, sait se servir d'armes à feu, sa (sur)vie dépend entièrement de la technologie et de son armée privée, envoyée sur Prayvis avec lui. 
(par là)


Autres :

remarques quelconques concernant votre personnage ?


HORS JEU

+ Comment avez-vous découvert le Forum :


=> Je suis le Forum.

+ Avez-vous des conseils/des remarques le concernant :


=> Nope, la MàJ me plait ^^

+ Votre disponibilité (moyenne) :


=> Correcte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Karl Hörn - Directeur de Baïer Prayvis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bonne fête monsieur le directeur!
» Karl Franz, et un bout de mon armée du Middenland.
» L'album photos de Karl Tanzer
» Bonne fête Karl!
» Karl franz sur griffe mortelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prayvis :: Registre planétaire :: Le Répertoire :: Approuvés-